PROGRAMME MSC Séance 2 / Pratiquer la pleine conscience


EPISODE 2/9


Dans cette séance, nous découvrons la pleine conscience. Nous explorons notre ressenti : nos sensations corporelles internes, nos cinq sens externes, le paysage changeant de nos émotions et de nos pensées.


Notre esprit vagabonde et saute d’idée en idée comme un singe ? C’est normal. Chaque fois que nous ramenons notre attention sur notre ressenti dans l’instant présent, nous vivons un moment de pleine conscience.

Chaque fois que nous avons conscience de ce qui se passe en nous, nous nous donnons des choix au lieu de fonctionner en pilote automatique.


Les participant/e/s reçoivent un marron. Ils ont les yeux fermés. Et découvrent avec fraîcheur la sensation du toucher dans leurs mains, la température, la rugosité ou non, la texture, la forme, le son lorsque l’on frotte ce petit objet prêt de son oreille avec la pulpe de ses doigts, l’odeur et enfin la vue : c’est comme voir pour la première fois cet objet que nous connaissons et lui donner une attention toute nouvelle.


Nous découvrons la sensation du toucher de nos pieds avec le sol, observons les sensations changeantes lorsque nous marchons et nous émerveillons de ces petites surfaces qui nous portent et nous soutiennent toute la journée inconditionnellement.


Ce sont ces pratiques de pleine conscience qui nous permettent de développer notre sécurité intérieure et diminuer nos réflexes de résistance à nos vécus difficiles. En développant la ressource de la pleine conscience, nous allons pouvoir accueillir en sécurité nos vécus douloureux et les valider. Oui, la souffrance fait partie de la vie humaine. C’est le lot de notre humanité partagée.


Pema Chödrön, une enseignante de pleine conscience chevronnée raconte : « La compassion n’est pas une relation entre guérisseur et blessé. C’est une relation entre égaux. C’est seulement quand on connaît ses propres ténèbres qu’on peut être présent aux ténèbres d’autrui. La compassion est réelle quand on reconnaît une humanité partagée ».[1]


Voici donc posé le pilier central de l’autocompassion : la pleine conscience.


La pleine conscience et l’autocompassion sont comme les ailes d’un oiseau dit Prof. Kristin Neff qui a créé ce programme Mindful Self Compassion. La semaine prochaine, nous allons déployer ces ailes d’oiseau pour éveiller cette attention chaleureuse envers nous-même : ressentir notre humanité partagée et commencer à poser des actions de bienveillance à nous-mêmes pour nourrir notre être en profondeur.


Belle semaine à vous toutes et tous en attendant, avec cette météo propice au cocooning!

[1] Citée par Brené Brown p. 273 dans son ouvrage « Le pouvoir de la vulnérabilité- La vulnérabilité est une force qui peut transformer votre vie- Le best-seller du développement personnel », Editions Guy Trédaniel, Paris, 2014.

https://www.payot.ch/Detail/le_pouvoir_de_la_vulnerabilite-brown_brene-9782813206862?fp=1


Prenez bien soin de vous en attendant !


Pour toutes celles et ceux qui souhaitent vivre les bénéfices de ce programme, de nouvelles dates sont déjà en ligne sur www.ressourcez-vous.ch


EPISODE 2/9


Monique Borcard-Sacco, Psych. Dipl.

MSC Séance 2


24 vues

© Ressourcez-vous - Created by Reverseweb

  • Facebook - White Circle