PROGRAMME MSC Séance 7 Explorer les relations difficiles

La plupart de nos joies et de nos peines sont liées à nos relations.

Nous partageons le besoin universel d'être aimé.e, vu.e, entendu.e.


Prendre soin de soi, c'est prendre soin de nos relations.

Si nous nous sentons bien, cet état d'être se communique aux personnes autour de nous.

L'inverse est aussi vrai.


Nous avons cet incroyable pouvoir de mettre en route des spirales ascendantes de bien-être ou au contraire des spirales descendantes de mal-être en nous et dans nos relations. C'est ce qu'a démontré Prof. Barbara Fredrickson, une neuroscientifique américaine.


Dans cette séance, nous approchons deux grands type de souffrances relationnelles.


La douleur de la déconnexion: se sentir rejeté.e, humilié.e, ignoré.e, etc.


Comment gérer ceci ? Comme pour les émotions difficiles, avec bienveillance, nous procédons par étapes:


A. Nous validons notre ressenti de colère PLEINE CONSCIENCE: Nous observons les sensations dans notre corps

HUMANITE PARTAGEE: Nous validons: oui, c'est normal, c'est humain de ressentir ce que je ressens


B. Si c'est ok pour nous, nous observons: quels sont les sentiments cachés derrière ma colère: la frustration, l'anxiété, etc.

Et surtout: si c'est possible: quel est mon besoin non-comblé ?


C. BIENVEILLANCE A SOI Comment est-ce que j'aurais aimé être traité.e ? Est-ce que je peux répondre à ce besoin non-comblé et me donner ce dont j'aurais eu besoin? Un geste, un mot, une phrase... Et si ce n'est pas possible: est-ce que je peux m'adresser à la partie blessée en moi ? Juste me laisser ressentir ce que je ressens maintenant et être tel.le que je suis ?

La douleur de la connexion: faire face à la souffrance d'autrui (proches, patients,clients)


Les neurones miroir de notre cerveau nous programment pour ressentir ce que ressentent les personnes autour de nous. Les émotions humains sont contagieuses.

Un fantastique atout pour renforcer notre solidarité.

Mais jusqu'où ?

L'empathie dit: "Je ressens ce que tu ressens".

Développée à l'extrême, cette faculté va nous épuiser.


Le programme MSC renforce une capacité inépuisable: celle de la compassion qui dit "Je te soutiens"... dans la mesure de mes moyens, mon état. Sous-entendu: car j'ai la capacité de me soutenir moi-même. Mais est-ce vrai pour vous aussi ?


Le Dalaï Lama (2012) mentionne que "...la capacité de se connecter à ses propres émotions et de s'occuper de son propre bien-être" est notre base pour prendre soin des autres sans mettre en péril notre propre équilibre. Comme dans l'avion: mettre son masque avant d'aider son enfant à mettre le sien.


Dommage. Nos participant.e.s soulignent que notre éducation, notre société, nos institutions, nos supérieurs nous demandent souvent le contraire, comme si nous étions des machines privées de vie intérieure et de besoin de pauses, de moments pour se ressourcer.


Les parents ne l'ont pas appris et ne l'enseignent pas à leurs enfants. Le monde médical se concentre encore sur le corps physique comme si le coeur était un organe comme un autre, la vessie par exemple !?


Pourtant, les recherches en psychologie positive montrent que le bien-être émotionnel contribue au bien-être physique, mental ET RELATIONNEL! Une donnée oubliée à notre époque de COVID-19 où seul le corps physique compte dans la majorité des mesures de santé publique.


Le programme MSC nous apprend à nous relier à nos besoins pas seulement le soir après le travail, non ! Pendant nos journées, avec nos enfants, nos patients, nos clients, nos chef.fe.s exigeant.e.s: poser son attention en soi, ressentir le corps, se relier à ses besoins, se procurer un toucher apaisant ou soutenant, prononcer un mot ou une phrase intérieurement qui nous soulage. Respirer pour soi. Ensuite, voir si je me sens suffisamment bien pour envoyer de la compassion à l'autre.

Pour terminer, nous pratiquons la compassion avec équanimité. Nous couplons la pleine conscience avec l'équanimité pour avoir la sagesse de sortir des dualités bien-mal, succès-échec, joie-tristesse, désirable-indésirable. Nous lâchons ce que nous ne pouvons pas contrôler pour nous concentrer sur cette intention motivante et énergisante de toute une vie: DEVENIR NOTRE PROPRE MEILLEUR.E AMI.E !


Prenez bien soin de vous et la semaine prochaine nous terminons notre programme en mettant en route la spirale ascendante des émotions positives !


Si ce programme vous intéresse:

n'hésitez pas à vous inscrire à la séance d'information gratuite du 28 janvier 2021 sur www.ressourcez-vous.ch


Monique Borcard-Sacco, Psych. Dipl., cabinet PSYPOSITIVEMBS


PS: pour astuces issues des recherches en psychologie positive pour se faire du bien au moral en cette période:

https://youtu.be/3BFUjEf5NBo















3 vues

© Ressourcez-vous - Created by Reverseweb

  • Facebook - White Circle